3 Hôpitaux : Montréal Rive-Nord Rive-Sud
DMV-Nord à Blainville
1 800 463-8555
20, Boulevard des Châteaux, Blainville (QC), J7B 1Z8
Visite virtuelle et information »
DMV-Sud à Saint-Hubert
1 800 463-8555
1655, Boulevard des Promenades, St-Hubert (Qc) J3Y 5K2
Visite virtuelle et information »
DMV Montréal
1 800 463-8555
2300, 54e Avenue, Montréal (Lachine) H8T 3R2
Visite virtuelle »
Infolettre
Inscrivez-vous via le formulaire suivant
Souscrire »

Focus du 28 janvier 2015

Les tumeurs au cerveau chez les animaux de compagnie

sous la responsabilité de Dre Dominique Paquette et Dr Benjamin De Pauw.

http://centredmv.com/wp-content/uploads/2015/01/focus-28-janvier-2015.pdf

Qu’est-ce qu’une tumeur au cerveau ?


Les tumeurs cérébrales sont fréquentes chez les animaux de compagnies, ainsi une étude estime à plus de 3 % la prévalence de cette condition chez les chiens. Certaines races sont surreprésentées dans la littérature pour des types spécifiques de tumeurs, ainsi les méningiomes (tumeur bénigne des méninges, l’enveloppe qui recouvre le cerveau) sont plus communément diagnostiqués chez les races dolichocéphales (ex. Golden Retriever, Labrador, Bouvier Bernois) alors que les tumeurs gliales (tumeur du parenchyme cérébral) sont plus fréquemment rencontrées chez les races brachycéphales telles que Boxers et Boston. La majorité des tumeurs primaires et secondaires intracrâniennes se produisent chez des chiens adultes avec la majorité des chiens ayant plus de 5 ans. Selon le type de tumeur, la moyenne d’âge peut varier entre 10-11 ans pour les méningiomes, 8 ans pour les tumeurs gliales et de 5 à 6 ans pour les tumeurs des plexus choroïdes.


Pour obtenir la version imprimable de ce Focus Cliquez ici ou sur l’image.


Quels sont les signes cliniques associés à une tumeur au cerveau ?


Étant donné qu’il est difficile d’objectiver la présence de migraine, de période d’absence et de perte de mémoire chez les chiens, les premiers signes cliniques apparaissent souvent alors que la tumeur est déjà de taille considérable. En conséquence, la plupart des cas, le premier signe rapporté est la présence crises épileptiformes. Celles-ci sont dans la plupart du temps généralisées et tonico-cloniques mais aussi partielles. D’autres signes fréquemment observés sont des troubles de la vision, des changements dans la personnalité du chien (animal distant ou agressif) ou un comportement compulsif avec tournis et désorientation. Chez le chat, le signe principal semble davantage lié à des changements de comportement.

Quoi faire après le diagnostic ?


L’oncologie vétérinaire est un domaine en plein essor depuis une dizaine d’années. Les progrès réalisés permettent de traiter les tumeurs cérébrales et est destiné à fournir la meilleure qualité de vie possible. Les traitements et le pronostic de tumeurs cérébrales varient selon le type de tumeur. Le traitement le plus approprié pour un individu dépend d’un certain nombre de facteurs, notamment le type de tumeur et l’état de santé général du patient.
Il existe en médecine vétérinaire trois options thérapeutiques:
* Traitement médical (dit palliatif).
* Radiothérapie.
* Chirurgie.


Cet article est disponible en version complète et imprimable en PDF. Cliquez ici pour l’afficher.


Dre Dominique Paquette
dpaquette@centredmv.com
Dr Benjamin De Pauw
bdepauw@centredmv.com
514 633-8888



Retour aux actualités DMV || Retour aux actualités Vétérinaires