3 Hôpitaux : Montréal Rive-Nord Rive-Sud
DMV-Nord à Blainville
1 800 463-8555
20, Boulevard des Châteaux, Blainville (QC), J7B 1Z8
Visite virtuelle et information »
DMV-Sud à Saint-Hubert
1 800 463-8555
1655, Boulevard des Promenades, St-Hubert (Qc) J3Y 5K2
Visite virtuelle et information »
DMV Montréal
1 800 463-8555
2300, 54e Avenue, Montréal (Lachine) H8T 3R2
Visite virtuelle »
Infolettre
Inscrivez-vous via le formulaire suivant
Souscrire »

Focus du 25 novembre 2015

Comment savoir si un entraineur est compétent ?

sous la responsabilité de Dre Isabelle Demontigny-Bédard et Laurence Santerre


http://centredmv.com/wp-content/uploads/2015/11/Comment-reconnaitre-un-entraineur-compétent-.pdf
1- Entraînement en renforcement positif

Méthodes d’entraînement basées sur des recherches scientifiques,
l’animal doit travailler pour obtenir quelque chose d’agréable/plaisant (ex : nourriture, jeu, jouet, affection, etc.).
* Éviter les entraîneurs qui utilisent des techniques de punitions physiques ou stressantes pour le chien.

2- Observation d’une classe par le client avant l’inscription

Est-ce que l’entraineur est positif dans son enseignement ?
Est-ce que les participants et leurs chiens s’amusent ?
* Ou au contraire, ils démontrent des signes de stress ou d’anxiété ?


Pour obtenir la version imprimable de ce Focus Cliquez ici ou sur l’image.



3- Recherche d’un entraîneur qui fait de la formation continue

L’entraîneur se tient à jour sur les nouvelles techniques d’entraînements (ex : Clicker)
* Évitez un entraîneur qui explique les comportements dérangeants d’un chien par son désir
de « dominer » le propriétaire et donc que ce dernier doit devenir l’alpha.

4- Respect

L’entraîneur démontre du respect envers le client et le chien.
* Évitez l’entraîneur qui utilise la force physique (tirer sur la laisse, taper, coup de genou, etc.)
ou recommande l’emploi d’équipements pouvant créer de la douleur (collier étrangleur/ à pics/ électrique).

5- Reconnaissance de ses limites

Lors de troubles de comportements (destruction, bataille, morsures, etc.),
un bon entraîneur devrait être à l’aise de référer le cas à un vétérinaire au besoin.
Certain de ces chiens ont des désordres mentaux qui ont besoin d’être diagnostiqués et traités par un vétérinaire qualifié.
*** Si vous voyez apparaître chez vos patients des signes d’agression, de peur, d’anxiété, de détresse ou toute autre condition qui vous inquiète, n’hésitez pas ouvrir le dialogue avec votre client.


Cet article est disponible en version complète et imprimable en PDF. Cliquez ici pour l’afficher.


Dre Isabelle Demontigny-Bédard
idemontigny@centredmv.com
514 633-8888 poste 222



Retour aux actualités DMV || Retour aux actualités Vétérinaires