3 Hôpitaux : Montréal Rive-Nord Rive-Sud
DMV-Nord à Blainville
1 800 463-8555
20, Boulevard des Châteaux, Blainville (QC), J7B 1Z8
Visite virtuelle et information »
DMV-Sud à Saint-Hubert
1 800 463-8555
1655, Boulevard des Promenades, St-Hubert (Qc) J3Y 5K2
Visite virtuelle et information »
DMV Montréal
1 800 463-8555
2300, 54e Avenue, Montréal (Lachine) H8T 3R2
Visite virtuelle »
Infolettre
Inscrivez-vous via le formulaire suivant
Souscrire »

Focus du 11 mars 2015

L’évaluation des vaisseaux pulmonaires à la radiographie

sous la responsabilité de Dre Kate Alexander

http://centredmv.com/wp-content/uploads/2015/03/focus_11-mars-2015.pdf

Une petite révision d’abord…


Lorsque l’on parle de vaisseaux pulmonaires, il est important de différencier les artères pulmonaires des veines pulmonaires et de les évaluer séparément. Les lobes pulmonaires comportent chacun une paire composée d’une artère et d’une veine, qui longe les bronches principales. Sur une projection latérale, on voit mieux les vaisseaux des lobes craniaux : l’artère se retrouve dorsalement à la bronche alors que la veine se retrouve ventralement. Chez le chien, il y a un meilleur dégagement des artères et veines sur une projection latérale. Il s’agit généralement des vaisseaux appartenant au lobe cranial droit qui sont clairement visibles.


Pour obtenir la version imprimable de ce Focus Cliquez ici ou sur l’image.


Chez le chat, les vaisseaux des lobes craniaux sont souvent superposés


On voit mieux les vaisseaux pulmonaires des lobes caudaux sur une projection dorsoventrale (ils sont magnifiés et entourés de poumon aéré sur cette projection), mais une projection ventrodorsale peut aussi être adéquate. L’artère se retrouve alors latéralement à la bronche principale et la veine médialement (FIGURE 3). Au niveau du lobe caudal droit, la veine lobaire caudale est souvent superposée à la veine cave caudale et il ne faut pas les confondre !

Figure 3 : Sur la projection ventrodorsale, les veines (têtes de flèche) des lobes caudaux se retrouvent médialement aux artères. Ici il s’agit d’un chien avec une insuffisance mitrale. On remarque que les veines des lobes craniaux sont normales et symétriques avec les artères, alors que la veine lobaire caudale droite est distendue comparativement à l’artère. L’artère et la veine caudales gauches sont symétriques et normales. La congestion veineuse est donc inégalement distribuée dans le poumon.


Comment mesurer ces vaisseaux ?


On utilise les mêmes mesures, mais il faut comprendre qu’elles sont extrapolées du chien et il y a peu d’études ayant vérifié leur fiabilité. Les artères et veines des lobes craniaux peuvent varier entre 0,5-1 X la largeur de la 4e côte (Hayward et al. 2004), soit encore une fois du simple au double. La détermination précise de la distension est donc assez difficile. On essaie alors de juger si les vaisseaux s’étendent plus loin en périphérie du champ pulmonaire. Aussi, les vaisseaux distendus deviennent plutôt tortueux chez le chat (FIGURE 4).

Figure 4 : Il s’agit d’un chat avec un PDA. On remarque une distension artérielle et veineuse symétrique étant donné le shunt du sang du côté gauche vers le droit. De plus, les vaisseaux ont une apparence tortueuse et s’étendent en périphérie du poumon.


Cet article est disponible en version complète et imprimable en PDF. Cliquez ici pour l’afficher.


Dre Kate Alexander
kalexander@centredmv.com
514 633-8888 poste 222



Retour aux actualités DMV || Retour aux actualités Vétérinaires